mission
articles
news
mutimedia
support

English Version
 

 

L'Impact Economique des Sports Professionels
Charles Beaudry, sauvezlesexpos.com

Ce n'est qu'un sport, oui? Non!

Les ligues majeures, comme n'importe quel autre ligue professionnelle, est une grosse entreprise et produit une quantité énorme de revenu. C'est pourquoi tant de villes survolent le ciel de Montréal comme des vautours, prêts à saisir cette concession pour l'apporter à leurs propres nids.

C'est un fait bien connu que Washington et Portland sont des principaux candidats si le baseball majeur décide de déménager les Expos. Si les Expos sont une équipe non-profitable, pourquoi est-ce que les villes américaines sont interessées? La réponse est simple: avec l'appui des partisans et un plan de marketing effectif, un concession du Major League Baseball (MLB) peut être une mine d'or, non seulement pour le propriétaire de l'équipe mais également pour la région entière où l'équipe est située.

Si Montréal perd son équipe, le MLB ne reviendra jamais au Québec. Le revenu potentiel d'une concession du MLB sera désormais perdu pour les citoyens de Montréal et de la province. Les gens réalisent-ils combien d'argent disparaitrait d'ici?

MLB avait décidé de dissoluer les Expos en 1991 parce qu'ils n'avait produit que seulement $9,8 millions de revenu durant cette année. Certainement, ce n'est pas beaucoup de revenu pour la concession elle-même, mais les revenus pour la ville et la province, et le Canada également, sont beaucoup plus grands que cela. En 1998, un rapport fédéral Le Sport au Canada: C'est l'affaire de tous et de toutes par le Comité permanent du patrimoine canadien (Sous-comité sur l'étude du sport au Canada) a fait le point suivant:

La Ligue majeure de baseball (LMB) a aussi une incidence profonde sur l'économie du Canada. Une étude réalisée en 1991 montre que les Blue Jays de Toronto et le SkyDome génèrent 2 700 emplois directs (à temps partiel ou plein) et 500 emplois indirects. On estime en outre que leur PIB net est de l'ordre de 97,3 millions de dollars. Les Expos de Montréal estiment qu'ils génèrent un PIB de 105,3 millions de dollars, dont 37,9 millions proviennent de l'extérieur de Montréal. De plus, on estime que les Expos créent approximativement 1 252 emplois, dont 451 sont imputables aux recettes provenant des amateurs de l'extérieur de la ville.

La saison 1991 a vu les Expos terminer l'année en sixième position avec une marque de 71-90. L'assistance au matchs était au-dessous d'un million à 934 742. Même avec ces nombres, le rapport démontre clairement que la concession fournit une contribution significative à l'économie de Montréal. Les impôts produits par les clubs de baseball canadiens en 1991 démontrent également qu'une concession professionnelle de sports est importante aux gouvernements provinciaux et fédéraux:

La contribution du sport professionnel au trésor public est importante.Les six équipes de la Ligue nationale de hockey versent 211,5 millions de dollars en impôt sur le revenu, cotisations sociales, taxes foncières et impôts sur le capital. Le SkyDome, où jouent les Blue Jays de Toronto, verse 7 millions de dollars de taxes municipales, surtout en provenance des Blue Jays. En 1996, les Expos de Montréal ont généré 20,5 millions de dollars de recettes fiscales fédérales et 23,3 millions de dollars de recettes fiscales provinciales.

En 1996, l'assistance aux matchs des Expos était 1 618 573 au Stade Olympique et le salaire des joueurs étaient au-dessous de $10 millions. Depuis 1996, cependant, les salaires du bas-ball ont augmentés et les Expos ont maintenant unmasse salariale de plus de $38 millions, le deuxième plus bas dans les ligues majeures en 2002. Puisque les joueurs sont taxés au taux le plus élevé pour 40% de cet argent (les joueurs sont seulement taxés pour la quantité de temps qu'ils sont au Canada), les gouvernements du Canada et du Québec devraient aider les Expos puisque ce revenu fiscal sera perdu si l'équipe quitte Montréal.

Un autre facteur important à considérer est le tourisme généré par les Expos. Encore, citant du rapport fédéral:

Pour les Expos de Montréal, la situation est la même : « 11 p. 100 des amateurs qui assistent aux parties des Expos sont des visiteurs de l'extérieur de la province de Québec. Pour les deux tiers de ces touristes, la principale raison de visiter Montréal est le baseball » (Expos, séance no 14). D'après les Expos, sur les 105,3 millions de dollars que l'équipe rapporte à l'économie, 22,6 millions de dollars proviennent de touristes de l'extérieur de Montréal, soit 21 p. 100 de l'incidence totale. La mesure de l'impact médiatique des Expos montre que l'équipe permet à Montréal de recevoir plus d'un milliard d'impressions dans les journaux, soit une valeur de plus de 22 millions de dollars par année.

Ces touristes assistent au matchs, mais ils dépensent également leur argent dans les bars, les restaurants, les hôtels et les entreprises de Montréal. Quand ils voyagent à Montréal en voiture, ils remplissent leurs réservoirs de gaz at arrêtent pour manger dans les petites communautés le long des autoroutes. Il serait difficile de mesurer l'impact économique de la perte de ces touristes, mais elle aurait certainement un effet!

En outre, les touristes venant à Montréal ont la chance d'être exposés à la culture unique de la province du Québec. En perdant cette ressource pour le tourisme, Montréalais et Québécois ne pourraient jamais plus présenter leur héritage aux partisans dont le but principal était de voir un match de baseball à Montréal. Beaucoup de gens n'ont aucune idée de la beauté de Montréal jusqu'à ce qu'ils sortent du stade et éprouvent de tout ce Montréal offre en divertissements. Quand les équipes de ces touristes reviennent à Montréal, les touristes reviennent souvent avec elles. Combien de gens sont venus de New York pour voir les matchs contre les Mets? Combien sont venus il ya deux ans en provenance de Boston? Si le baseball quitte la ville, combien de partisans de baseball viendront à Montréal? La réponse est évidente.

Les Montréalais, qu'ils soient des partisans de baseball ou pas, doivent considérer les conséquences de la perte de cette concession. Non seulement leurs gouvernements collecteront-ils moins de recettes fiscales, mais l'industrie du tourisme souffrira. Une attitude de "laisser-faire" pendant cette "saison finale" supposée serait désastreuse.

Montréal a besoin des Expos.

Mission || Articles || Nouvelles || Multimédia || Supportez || Communiquez

Ce site web n'est pas affilié avec les Expos de Montreal or le Major League Baseball.
Toutes images du Stade Olympique et des Expos sur ce site sont © 2000-2002 Ed Wolfstein. Tous Droits R
éservés.
Le logo des Expos de Montr
éal et des autres équipes sont la propriété du Major League Baseball.

 

©2002-2003.
Copyright Charles Beaudry.
Tout Droits Réservés.